Inter Caux Vexin

Votre nouvelle Communauté de Communes

 

Depuis le 1er janvier 2017, les 3 communautés de communes « Portes Nord-Ouest de Rouen », « Moulin d’Ecalles » et « Plateau de Martainville » se sont regroupées en une seule dénommée « Inter Caux Vexin ». 4 communes (Bosc le Hard, Grigneuseville, Beaumont le Hareng, Cottevrard), appartenant précédemment à la Communauté de Communes du Bosc d’Eawy, sont venues de leur initiative rejoindre ce qui constituait auparavant le Pays « Entre Seine et Bray » aujourd’hui dissous.

Par conséquent, le site internet est en chantier afin de revenir avec un nouveau contenu, reflétant les projets et compétences de votre nouvelle intercommunalité. Nous vous prions de nous excuser pour la gêne occasionnée et vous invitons à consulter régulièrement ce site, afin de vous tenir informé de l'actualité de ce nouveau territoire regroupant désormais 64 communes.

Une organisation en 3 pôles de proximité

Pour le fonctionnement général de la Communauté de Communes et afin d’éviter de construire de nouveaux locaux pour les services, chaque ancien siège (Montville, Buchy, Martainville-Epreville) des 3 Communautés de Communes est devenu un pôle de proximité. L’objectif est de permettre à tous, habitants comme élus, de bénéficier des services et des informations au plus près de son domicile. Du fait de sa centralité, Buchy est de surcroit le siège légal.

Les compétences exercées

Depuis le 1er janvier 2017, la Communauté de Communes « Inter Caux Vexin » exerce les compétences obligatoires suivantes :

  • l’aménagement de l’espace et l’urbanisme
  • le développement économique avec notamment la gestion et l’aménagement des zones d’activités, ainsi que la promotion du tourisme,
  • l’accueil des gens du voyage,
  • la collecte et traitement des déchets ménagers.

La Communauté de Communes « Inter Caux Vexin » s’est également substituée aux anciens EPCI pour poursuivre les compétences optionnelles (ex : Voirie) et les compétences facultatives (ex : ruissellement) telles qu’elles étaient mises en œuvre dans leurs anciens périmètres.

Le nouveau Conseil Communautaire dispose d’un an pour définir les compétences optionnelles qu’elle souhaite exercer et deux ans pour définir ses compétences facultatives, avec la possibilité d’en restituer certaines aux communes.

Le Président,

Pascal MARTIN