Accueil > À votre service > La maîtrise des déchets > Réduire vos déchets

Réduire vos déchets

 

Des gestes simples au quotidien

De simples petits gestes peuvent produire de grands effets pour réduire les déchets et mieux protéger l'environnement, en voici quelques exemples :

 

Acheter familial ou à la coupe : - 28 kgs / an / hébergement 

 

La réduction des déchets s’opère dès l’achat au supermarché. Pour acheter « écolo », préférez les produits les moins emballés ou les formats familiaux. Au congélateur ou dans des boîtes spécifiques, il est très simple de conserver des aliments dans votre cuisine sans risque pour sa santé. En achetant à la coupe ou au détail vous vous assurez de produire moins de déchets. Charcuteries, fruits, légumes, céréales, vis, clous en vrac peuvent être achetés sans emballages superflus. De plus, ils sont souvent moins coûteux pour le porte-monnaie.

 
 

Composter ses déchets biodégradables : jusqu’à - 30 % de déchets détournés 

 

Vous disposez d'un jardin ? N'hésitez pas, compostez vos déchets verts et fermentescibles. En disposant vos déchets biodégradables et vos déchets de jardin dans celui-ci, vous obtiendrez en quelques mois un compost de qualité qui vous permettra de fertiliser vos sols et apporter à vos plantations tous les éléments organiques nécessaires à leur développement.

 
 
© Freepik.com

Troquer ses vêtements : - 2 kgs / an / habitant 

 

Vos vêtements ont une valeur, même après avoir été portés. Ainsi, pensez à les vendre ou à les donner lors des foires-à-tout, vide-greniers, sur des sites internet d’échange. Envie de faire un geste solidaire ? Déposez-les dans les conteneurs des associations.

 
 

Des éco-recharges pour éco-consommer : - 1 kg / an / habitant 

 

A l’échelle du périmètre du SMEDAR, 600 tonnes de déchets pourraient être évités chaque année si l’utilisation des éco-recharges était systématisée. Pour les produits d’entretien, rien de plus simple ! L’éco-recharge, souvent moins chère en magasin, contient 50 à 70% d’emballages en moins par rapport aux produits classiques et réduit par conséquent l’utilisation de ressources naturelles nécessaires à la fabrication des emballages.

 

Notre consommation de papier impressionne : - 6 kgs / an / habitant 

 

Avant de devenir papier chiffon, le papier peut être… papier brouillon ! Ce petit geste, associé à d’autres également très efficaces (impressions en recto-verso, plusieurs pages par feuille, etc.) permet de réduire de façon conséquente la consommation de papier, à la maison comme sur le lieu de travail. Avant d’imprimer, posez-vous cette question incontournable : est-ce un document à archiver ou ce courrier ne peut-il pas être conservé simplement en version informatique ?

 
 

Donner ses livres 

 

Les livres sont faits pour être lus, pas pour être jetés ! Comme les jouets, ils peuvent être donnés à des associations qui les redistribueront aux personnes qui en ont besoin. Les vide-greniers, dépôts-ventes ou autres brocantes sont également un moyen de transmettre à d’autres ces objets dont on a plus l’usage.

 
 

Boire l'eau du robinet 

 

Chaque jour, en préférant l’eau du robinet à l’eau en bouteille, vous alliez écologie à économie. L’eau du robinet n’est ni emballée, ni transportée et coûte de 200 à 300 fois moins cher. Alors pourquoi s’en priver ? Si le goût de l’eau du robinet ne vous convient pas, vous pouvez simplement disposer votre bouteille à température ambiante ou dans votre réfrigérateur. Quelques heures suffisent à faire disparaître le goût de chlore.

 
 

Dites non à la publicité : - 15 kgs / an / habitant 

 

Avec le stop pub que vous fournissent les collectivités, il est possible de ne plus les recevoir. Vous ferez ainsi un geste simple et efficace pour l’environnement. Il vous faut néanmoins savoir que vous ne recevrez plus les journaux municipaux ou ceux des autres collectivités.

 

Utiliser des piles rechargeables 

 

C’est pour beaucoup de français devenu une habitude : les piles, elles se rechargent. Eh oui, une pile rechargeable fonctionne tout aussi bien et ne génère pas de déchets. L’investissement initial est très vite amorti et chacun peut vite en mesurer les bénéfices environnementaux : réduction des rejets polluants, diminution de la consommation des ressources naturelles, moins de déchets toxiques. Lorsqu’elles arrivent en fin de vie, des systèmes de collecte sont à votre disposition dans les déchetteries ou dans les magasins. Cette collecte distincte permet de récupérer les métaux lourds des piles. Pensez-y !

 
 

Bricoler, réparer, pour des durées de vie allongées : jusqu’à - 20 kgs / an 

 

Un joint, un fusible, une courroie, les grosses pannes sont souvent dues à de petites pièces faciles à changer. Vous n’avez pas la fibre du bricolage et de la réparation ? Qu’importe ! Des artisans le font pour vous. Bien souvent moins cher qu’un appareil neuf, la réparation permet d’allonger la durée de vie de vos équipements (électroménagers, vélos, etc.) : jusqu’à 20 kg de déchets en moins chaque année. Et si la panne est définitive, pensez à la collecte des déchets d’équipements électroniques dans les déchetteries ou dans les magasins (si vous achetez un nouvel équipement). Les composants de chaque appareil bénéficieront ainsi d’un recyclage.

 
 

Ne jetez plus vos bouchons de liège 

 

La communauté de communes apporte son aide à l’association ADEPHA « La chaîne du liège » pour un projet à finalité sociale et environnementale. Ce projet consiste à collecter des bouchons de liège, les stocker, les trier puis ensuite les transformer en granulats, calibrés pour une utilisation comme isolant des combles perdus dans l’habitat et s’inscrivant dans une démarche de développement durable. De plus, le réemploi de ce liège évite aussi la surexploitation des plantations de chêne-liège. Pour soutenir ce projet avec nous, venez déposez "sans modération" vos bouchons de liège au point de collecte à la déchetterie de Montville. Plus d’informations : lachaineduliege@free.fr

 
 

Offrez une deuxième vie à votre bouteille de gaz  

 

Vous n’avez plus l’usage de votre bouteille et vous ne souhaitez pas la conserver ? Ramenez-la sur un des points de vente de la marque. En réintégrant le circuit traditionnel de la distribution, la bouteille sera stockée, transportée et traitée dans des conditions optimales de sécurité. Vous contribuerez à la protection de l’environnement en permettant son réemploi.

 

 

Source : SMEDAR